FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? :: RAËL
FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? Index du Forum

Pour comprendre entre le mensonge et la vérité
 
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion



 Lumière sur ...les différentes religions et croyances  
 
 
 
 
 
RAËL

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? Index du Forum -> . -> RAËL
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Bible Parole de DIEU
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 144

MessagePosté le: Sam 8 Mar - 10:04 (2008)    Sujet du message: RAËL Répondre en citant

Son fondateur, Claude Vorilhon
 (qui aime se faire appelé Raël)
est né à Vichy le 30 octobre 1946.
 Il déclare avoir fait la rencontre d'extra-terrestre à plusieurs reprise qui l'aurait établi comme porte-parole auprès des terriens. Sa mission: préparer la venue des Elohim (extra-terrestres).

Son mouvement prend naissance en juillet 1976. Il explique d'où vient l'humanité et quelle est sa raison d'être selon les révélations « d'en-haut». Il tente d'utiliser la Bible pour démontrer qu'elle parle des extra-terrestres depuis la création jusqu'à leur retour.
 Selon lui nous aurions été fabriqué dans des éprouvettes par les Elohim par modification d'ADN.
Jésus, Mohamed, Bouddha et Moïse seraient des messagers tout comme lui l'est aujourd'hui. Jésus serait le résultat d'une relation sexuelle de Marie avec un des Élohim.
L'apocalypse serait en réalisation présentement. Les miracles seraient le résultat de la science (surtout par les moyens que nous fournit l'électronique, la télécommunication, les moyens de transport avancés, etc.).
Un gouvernement mondial prendra le contrôle de terre.
Leur littérature comprend: les extra-terrestres m'ont emmené sur leur planète; Le livre qui dit la vérité; Accueillir les extra-terrestres; le vrai visage de Dieu; la méditation sensuelle.
Leur site Internet est: www.rael.org
Un reportage fait en 2003 par une journaliste et une photographe québécoises du Journal de Montréal qui se sont fait passer pendant près d'un an pour des candidates intéressées par le mouvement en ont eu pour des sueurs à plusieurs reprises. Voyez le lien ci-dessous... http://lcn.canoe.com/lcn/infos/national/archives/2003/10/20031007-080616.ht… )...
Un accent sur la sexualité, voire même un grand libertinage, est très dérangeant. La nudité, le touché et les échangent de partenaires sont rapportés fréquemment.
Ces derniers temps le mouvement fait les manchettes en faveur du clonage.
 
Ces images empruntées de son site Internet laisse un goût amer quant à son idée de la personne de Jésus-Christ... Il recommande à tout catholique romain d'apostasier la foi.
Du site de voxdei:
Syncrétisme / New Age: Pour sa tante, Raël "est un diable, il a tous les
défauts" ! - rapporté par Nicolas>
L'annonce du premier bébé cloné par la secte des raéliens a secoué le
monde entier, un deuxième aurait vu le jour vendredi. Pour la première
fois, la famille du gourou, en Auvergne, décide de dénoncer
Assis dans leur maison, à Ambert, en pleine Auvergne, Catherine et
François Vorilhon hésitent. C'est lui qui, le premier, se décide à
parler. "Notre démarche est très difficile. De peur d'être inquiétés par
la secte, on prend des précautions, on a refusé les caméras. Mais, cette
fois-ci, il est allé trop loin. Avec cette histoire de clonage, on ne
pouvait plus garder le silence. On s'est tous téléphoné, je peux vous
dire que je parle au nom de toute la famille." Il, c'est Claude
Vorilhon, leur cousin issu de germains. Mais c'est aussi Raël, gourou
illuminé, génie médiatique et malin des raéliens, qui viennent
d'annoncer, de nouveau sans preuve, la naissance hier du deuxième bébé
cloné présumé, aux Pays-Bas. "Si nous nous sommes décidés à intervenir
publiquement aujourd'hui, c'est que l'on tient à se désolidariser
totalement de Raël. On a trop souffert de porter le même nom que lui.
Nous tiendrons bientôt une réunion de famille pour décider d'un
communiqué."
"Au début, ça nous faisait rigoler"
Raël, enfant d'Ambert, bourgade catholique perdue dans les sombres
vallons d'Auvergne. Raël, enfant illégitime aussi, fruit d'une relation
adultère entre un réfugié juif alsacien et sa mère, Colette. C'est dans
cette petite ville que cet enfant unique a passé ses premières années,
peu après la guerre, élevé par sa mère, sa tante et sa grand-mère, avant
de rejoindre Paris, la chanson, le sport automobile, puis... les
extraterrestres, qui en ont fait un gourou. "On l'a revu tout au début,
il était déjà Raël, se souvient François. Il commençait à raconter son
histoire de révélations, ça nous faisait tous rigoler. La famille
regardait cela en coin." Elle enchaîne. "Lors d'une réunion, en 1984,
j'en ai profité pour lui poser quelques questions. Il m'a juste demandé
si je n'avais pas lu ses livres... J'ai eu le sentiment qu'il ne voulait
pas me raconter le même bazar qu'aux autres, bref, qu'il voulait que
je... comprenne. C'en est resté là." Mais les ennuis, eux, ne font que
commencer pour les Vorilhon, une ancienne famille d'Auvergne qui compte
encore une grosse centaine de membres en France, dont plusieurs de
profession libérale. Railleries, amalgame, téléphones, les Vorilhon se
mettent à comprendre ce que signifie avoir un gourou parmi eux, un
gourou lointain, certes, mais terriblement présent. Des virements
bancaires à l'adresse de Raël leur parviennent, on se gausse des enfants
à l'école, bref, comme le dit Catherine, leur "nom est sali". "Avant
l'annonce du clonage, j'ai déjà beaucoup souffert. Ce qui m'a le plus
touchée, ce sont les problèmes de moeurs dont on a parlé, confie-t-elle.
Ça m'a fait vomir, c'était une douleur insupportable. De la
spiritualité, il a fait de la boue."
"Nous sommes saturés"
Aujourd'hui, pour la première fois, "par devoir", ils ont donc eu envie
de dire leur colère publiquement, leur ras-le-bol, leur peine aussi
devant cet opprobre tombé du ciel sur la famille. D'autres cousins,
atteints par téléphone, parlent d'"horreur, de souffrance et de
révolte", et de la perte, pour certaines professions libérales, de
clients. "Nous sommes tous saturés, s'écrie cette femme. Cet homme est
un diable, il a tous les défauts! Pas un instant il ne croit ce qu'il
dit! Pour lui, seul le business compte... Je suis sidérée par la bêtise
des gens." "Je l'ai vu une fois à une réunion de famille, il était
habillé de noir, explique un autre. Il n'est pas resté, il a senti que
personne ne répondait à ses crétineries... Là, il a passé les limites du
supportable."
Pour le couple d'Ambert, il s'agit de dire mais aussi d'agir. Pas seul,
bien
sûr: seul un Etat, une société pourrait venir à bout de cette secte,
mettre fin, aussi, à leur douleur. Mais, surtout, il faut agir vite,
car, comme le glisse François dans un demi-sourire, "un Raël, c'est déjà
terrible, imaginez qu'on en compte mille demain..."
Sa mère, sa tante et leur "petit poussin"
Du curé au journaliste, la bourgade d'Ambert tente d'ignorer, dans un
rictus rieur, l'existence d'un fils hélas devenu gourou cloneur. On
sait, on regrette, on parle de bluff, de "grosse bêtise", mais après
tout, comme le dit un habitant, Raël est un enfant du pays, et "on en
dit pas trop de mal" tant qu'il n'y a pas d'esclandre.
Il y a quelques années, pourtant, Raël, l'enfant bâtard, a voulu revenir
célébrer son anniversaire à Ambert avec ses adeptes emplumés.
Visionnaire et pragmatique, le maire d'alors a dit non, les commerçants
aussi. Raël a piqué une colère de gourou en regrettant que cette
décision ne les "fasse tous passer à côté de la fortune"... Depuis,
Ambert s'y est fait et coule une vie tranquille et pieuse de province,
avec son clocher en réfection, ses hôtels fermés, ses commerces et ses
fameux fromages.
"Ma fenêtre était souvent ouverte"
Une rue, pourtant, retient l'attention: la rue Saint-Joseph, là où a
vécu dans sa prime jeunesse le petit Claude, comme l'appelle encore sa
mère Colette. Elle habite toujours là, elle a élevé son fameux fils avec
sa soeur et sa mère, mais ses volets sont restés clos. Avant de les
fermer, elle avait tout de même eu le temps d'évoquer Raël par
téléphone, Raël qui a toujours prétendu avoir des origines...
extraterrestres. "Et son père biologique, alors?" "Comment voulez-vous
que je sache? Pour moi, son père, mort aujourd'hui, n'était pas un
extraterrestre, mais il y a des jours où j'ai dormi seule, se
défend-elle sans rire. Ma fenêtre était souvent ouverte, peut-être que
j'étais endormie, comme lorsque l'ange Gabriel est apparu à Marie... Je
ne sais pas ce qui s'est passé durant la nuit...." "Et Raël, vous le
voyez encore aujourd'hui?" "Cela fait dix ans que je ne l'ai pas vu. Il
est heureux au Canada, on lui fiche la paix."
Plus loin dans la rue, à quelques maisons, la tante de Claude a ouvert
sa porte. Sur la table de la chambre à manger trônaient deux numéros
d'Apocalypse, le journal édité par son neveu, qu'elle appelle
aujourd'hui encore "mon poussin". Thérèse l'entend régulièrement au
téléphone, mais comme sa soeur, n'a pas le temps d'évoquer ses histoires
de clonage et se concentre sur la vie de famille. "Il m'a dit que
c'était grâce à moi qu'il était devenu ce qu'il était, parce que je lui
racontais des histoires. Aujourd'hui, c'est lui qui les raconte! Hélas,
les Français le boudent..." Inévitable, la question des origines
extraterrestres de celui qui prétend être le demi-frère de Jésus.
"Claude avait un père officiel. Les extraterrestres, ça, c'est le
livre... non, je ne crois pas que ce soit eux! Je ne crois pas tout ce
qu'on dit, même s'il s'appelle Raël. Il sait bien ce que je pense. Quand
on veut faire parler de soi, il faut bien dire quelque chose. Vous
savez, il a été plus ou moins heureux dans sa vie d'enfant. Les
histoires l'ont réconforté."
A l'évidence, plus que toute allusion aux affaires de moeurs ou
problèmes fiscaux concernant son gourou de neveu, la dame âgée a préféré
se souvenir de l'adorable petit garçon qui se débrouillait seul en
montant à Paris, à l'âge de 15 ans. "Devant la télévision, je me
souviens qu'il disait qu'il serait là-dessus une année plus tard! Il est
parti en stop... Un beau jour, il a vu des extraterrestres. Il était
tellement heureux de lancer ses livres. Jamais je n'aurais pensé que ça
marcherait comme ça..." La suite? On la connaît. (Le Matin/ Familia +)
ajouté le 6-1-2003
Un autre texte de Xavier Martin-Dupont:

Clonaid ou le Labo Clone$ Pipo$ des Zelohim$
J'ai examiné historiquement, les différentes versions successives des sites Web de Clonaid. Les résultats de cette recherche sont intéressants  à plus d' un titre. En effet, elles permettent de démontrer la permanence de l'implication de madame Boisselier dans le projet Clonaid ainsi dès son origine elle en est présentée comme le directeur scientifique - .ie la caution scientifique -.
 
Ainsi peut-on lire sur une version du site de 1997 :Citation:
CLONAID®s Scientific Director, the French scientist Dr. BRIGITTE BOISSELIER-Ph.D., sees no ethical problems with the procedure. "Parents have the right to decide to have a baby who will bear the genetic code of one of them. It's now common to see the dead parent father a baby through the process of frozen sperm implantation. Imagine the joy of a widow raising a child looking like her beloved deceased husband" she said.
CLONAID®will also offer a service called "INSURACLONE®" which, for a $50,000 fee, will provide the sampling and safe storage of cells from a living child or from a beloved person in order to create a clone if the child dies of an incurable disease or through an accident. In the case of a genetic disease, the cells will be preserved until science can genetically repair it before recreating the child (or an adult).
CLONAID®, the first company in the world to offer human cloning, expects to have over a million customers worldwide interested in its services as well as many laboratories to seek partnership with in this venture.
 

A ce titre il lui appartenait de fournir la garantie que sur un plan scientifique, le projet de clonage ainsi que le produit Clonaid ne constituait pas une promesse de nature purement chimérique en fournissant suffisamment d' informations quant à la faisabilité du projet. Il est à noter que tout au long de son histoire Clonaid n'a jamais donné  d'informations ou d'évaluations scientifiques critiques - pourtant abondantes sur le sujet (cf. les travaux des différentes équipes scientifiques travaillant sur le clonage animal) quant aux  chances de réussite d'un tel projet. De ce fait on peut parfaitement conclure que madame Boisselier pratiquait la rétention d'information dans le but d'entretenir l'illusion que le projet et son produit étaient parfaitement viables.
Autre point intéressant dès son origine Clonaid - i.e. Alias Valiant Venture vend un service - et si l'on reprend la chronologie des évènements on réalise que le disclamer - selon lequel Clonaidtm n'accepterait aucun fond avant la naissance du premier clone n'est apparut qu'à partir du moment où l'on sait que par ailleurs les relations entre le sponsor et investisseur qui "soutenait" le projet Clonaid Mark Hunt et Brigitte Boisselier sont sur le point de se détériorer ( Celui-ci avait contacté dès cette époque qu'elle passait plus de temps à intervenir sur les media qu'à travailler dans son laboratoire) et Mark Hunt devait finalement dénoncer le contrat qui les liait. le texte suivant annonçant la dissolution de clonaid Valiant Venture est en date du 7 mai 2001.
IMPORTANT: 
The Valiant Venture Company that RAËL had created in the Bahamas to carry out the CLONAID project no longer exists. It has been cancelled by the Bahamian government following pressure from the French media that asked the Bahamian authorities if they were going to allow human cloning to be carried out in their country...
Dr. Brigitte Boisselier, Raelian Bishop and responsible for the project, has founded another company in the U.S. that is now carrying out the Clonaid projects as well as other projects presented herein. The company now has a fully equipped laboratory and has started the projects. The name of this company and the location of the lab. are currently kept secret for obvious security reasons. The actual company was created, thanks to an investor who also happens to be the father of a 10-month old baby who will be the first cloned human.
In addition, the company does not accept any order or payment until the cloning of this first baby is a success. The current waiting list has hundreds of potential clients.
If you are interested, your requests will be forwarded to the company and added to the list. The prices listed herein are indicative and relative to the project. No sum of money will be accepted at this time. After the first success, it is likely that the next clients on the list will be chosen according to their bid (for financial priority reasons) so that the money collected will help improve the technique from which everyone will benefit in the end.
This site is a site from the International Raelian Religion which is in favor of human cloning and supports all the efforts of the company that has taken over the Clonaid project and this, from a philosophical, spiritual, and religious standpoint and without any financial implications. 
07-05-2001

 Si l'on analyse le design des pages et l'ampleur du site on peut pointer du doigt le moment ou Mark Hunt est apparu - en tant qu'investisseur opérationnel - parce qu'il est désigné indirectement sur l'une des pages web.
 
CLONAID®'s Scientific Director, the French scientist Dr. BRIGITTE BOISSELIER-Ph.D., sees no ethical problems with the procedure. "Who, today, would be scandalized to the idea of bringing back to life a 10-month old child who died accidentally? The technology allows it, the parents desire it, and I don’t see any ethical problems…." She said
Mise à jour du site Après refonte intégrale 09/11/2000
L'enfant du couple Hunt est en effet décédé accidentellement des suites de complications liées à une intervention chirurgicale sur leur bébé âgé de 10 mois. Cette mention disparaîtra d ailleurs aussi vite qu elle est apparue dans les versions suivantes du site.
Ce n'est donc qu'à partir du moment où les raéliens trouvent le couple Hunt que le site connaît un design véritablement professionnel - versions multilingues etc. - avant la chose est d'un amateurisme consternant. Le mouvement ne s'est donc donné vraiment la peine d'investir du temps ( donc de l'argent) pour la promotion du clonage de façon sérieuse qu'à partir du moment où il disposait d un investisseur M. Hunt. De ce constat on peut déduire que les références antérieures ou postérieures après la défection de M.H. à des investisseurs ou des partenaires financiers étaient tout ce qu il y a de plus virtuelles (en l'état de nos information en janvier 2001). La relance du projet et la campagne clonante (2002 - 2003) doivent donc correspondre à l'arrivée de nouveaux "investisseurs".
Autre élément de mon point de vue tout à fait significatif : L'Ouvrage oui au Clonage Humain  révélait que Valiant Venture était une pure intox élaborée dans un but strictement publicitaire :
 
J'ai acheté pour quelques dollars, auprès d'une compagnie américaine de San Francisco spécialisée dans la vente de sociétés préétablies ou sociétés «from the shelf», une société offshore (boîte aux lettres) aux Bahamas déjà appelée «Valiant Venture » afin que le projet soit pris au sérieux.[...] Clonaid.com a fonctionné comme prévu. D'abord, pour une dépense de moins de 3 000 $ US nous avons obtenu une couverture médiatique mondiale évaluée à plus de 15 millions de dollars... J'en ris encore...
 
Une supercherie qui au surplus aurait été dissoute sous la « pression » de la télévision française. Information au demeurant éronnée j'en ai eu confirmation aussi bien de M6, que d'Antenne 2 via un membre de l'équipe d'envoyé spéciale qui avait travaillé sur le reportage consacré à Raël par Envoyé Spécial. Cet ouvrage a un dépôt légal daté de Février 2001, les préfaces dont la rédaction suppose que le livre est achevé avant qu'elles ne soient rédigées sont en date pour l'unes d'elles au 03/12/2000 par conséquent on est logiquement en droit d'en conclure que le livre était donc achevé à cette date. Par conséquent dès cette époque on sait pertinemment que Valiant Venture a été conçue comme un instrument de propagande sans réel contenu. Comment de la propagande sans autre substance que celle d'une intoxication médiatique peut-elle proposer à la vente un service de Clonage d'être humain ou d'animaux domestiques voir même de de conservation de cellules etc ? Comment au surplus peut-on prétendre continuer à vendre ces produits - qui n'avaient jamais existé - tout en sachant que la société détentrice des marques a été liquidée ? Comment enfin la promesse parfaitement chimérique de Valiant Venture deviendrait-elle plus réelle après son clonage en Clonaid.tm ? Une recherche supplémentaire sur Internet est assez instructive.
L'ouvrage n' a pas été publiquement diffusé avant Avril 2001 et pour être tout à fait exact au 15 Avril de cette même année. Avant cette date il n'a fait l'objet que d'une diffusion restreinte et en interne - à l'usage des membres du mouvement raélien. En effet et de toute évidence il aurait été malvenu, alors même que Raël intervenait le 28 mars 2001 devant le congrès US, à titre de fondateur de Clonaid i.e. Valiant Venture de découvrir sous la plume du même Raël que la dite compagnie était en réalité une coquille vide à tel point qu'elle en était dissoute. La date de mise à disposition et de diffusion du livre "Oui au Clonage Humain" a donc été volontairement retardée afin que l'on ne découvrit pas le pot au rose avant que Raël n'intervienne devant les parlementaires américains.
Observons que toute une série d'évènements dont des conférences de presse (présentation des mères porteuses) ont été organisées alors même que Valiant Venture n'avait plus aucune existence légale. Mais, et il importe de le souligner, les raéliens et Clonaid n'ont fait référence à la dissolution de Valiant Venture sur le site Web qu'à une date extrêmement tardive, en Mai 2001 (Voir infra). Conclusion de Décembre 2000 à Mai 2001 le mouvement a volontairement dissimulé sur ses site Web la disparition de Valiant Venture tout le monde n'est pas en effet supposé avoir lu : Oui au Clonage Humain (contrairement à ses deux préfacier madame Brigitte Boisselier et monsieur M. Wenner). On ne peut dès lors que s'interroger sur le mobile de cette dissimulation. Plus fort même : La fable de la dissolution de Valiant Venture - sous la pression de la télévision française - a été présentée de façon tronquée sur le site de Clonaid postérieure à la dissolution de la offshore. En effet Ou oubliera toujours de faire état du fait que la compagnie en question était une coquille vide un coup de pub de l'aveux même de Raël tout en faisant référence aux pressions médiatiques. Et c'est encore vrai à ce jour !
Reste une hypothèse qui n'a rien à voir avec la télévision française. Valiant Venture aurait été volontairement dissoute quelques temps après que le mouvement ait mis le grappin sur son sponsor. Tant que Valiant Venture existait, Marc Hunt pouvait en cas de conflit se retourner et demander des compte à la personne morale ( la structure juridique) mais surtout à son fondateur. En effet en tant que fondateur, la responsabilité juridique - au plan pénal et civil - de Raël lui-même, pouvait être engagée dès lors celui-ci avait tout intérêt à faire en sorte de ne plus apparaître comme jouant un rôle quelconque dans cette S.
 
L'épisode du Labo de Nitro ou la défection de Mark Hunt
 
Voici ce que l'on peut lire sur la page Web de Clonaid au 2 aout 2001 :
 
Dr. Brigitte Boisselier, Raelian Bishop and responsible for the project, has founded another company in the U.S. that is now carrying out the Clonaid projects as well as other projects presented herein. The company now has a fully equipped laboratory and has started the projects. The name of this company and the location of the lab. are currently kept secret for obvious security reasons. The actual company was created, thanks to an investor who also happens to be the father of a 10-month old baby who will be the first cloned human.  
Il n'y a qu'un seul petit problème c'est que nous apprendrons peu de temps après que labo de Nitro a été fermé au plus tard dans la première semaine de Juillet. C'est ce qui ressort des deux articles de la Charleston Gazette ( voir le premier article et le second ) d'un article récent du New York Time et du Syracuse Post d'une part qu'il n'avait jamais été question de cloner le fils de Mark Hunt, celui-ci voulait simplement que l'on teste la viabilité de l'ADN à Cloner tandis que l'inspection de la FDA avait eu lieu au courant du printemps 2001. Suite à celle-ci Mark Hunt s'était engagé à ce qu'aucun clonage n'ait lieux dans le dit labo et ce n'est que lorsqu'il a constaté que Brigitte Boisselier continuait à affirmer aux media exactement le contraire il a décidé de procéder à la fermeture du labo.
Sunday Gazette Mail (August 5, 2001 )
Hunt, a former legislator, said he lost confidence in Dr. Brigitte Boisselier recently because she became "a press hog," giving many international news interviews on behalf of the cloning project, and on behalf of the Raelian religion.
[....]
Agents of the U.S. Food and Drug Administration came to Hunt, alarmed by reports that a human clone was being attempted in Nitro. A federal grand jury in Syracuse, N.Y., was exploring a case designed to determine whether the FDA has jurisdiction over cloning. Hunt said he promised the federal officials that no human cloning would occur in Nitro until the legality question was resolved.
But Dr. Boisselier gave another TV interview saying a cloned baby would be achieved within six weeks, Hunt said, and the FDA asked if he had misled the U.S. agency. So he closed the Nitro laboratory and changed its locks.
Charleston Gazette online (August 7, 2001)
[...]
Casto asked Hunt: "So, I can just tell people the lab is closed? She [Boisselier] hasn't even been here in a while, has she?"
Hunt replied: "I would say certainly not through the month of July, probably the beginning of June ...
"Between you and me, that's the reason I let them go. Because they weren't doing anything. They weren't working. What I wanted them to do was look at the DNA of my son Andrew, to see if it was viable or not. They weren't doing it."
Casto couldn't get into the locked lab Monday morning to make sure it contained nothing dangerous, because only Hunt and his law partner, Tony Serreno, have keys.
"Is there anything in the refrigerator?" Casto asked Hunt. "Any cow ...?" He trailed off. Hunt had stated in the Sunday article that cow eggs were being used in the lab.
Hunt replied that the refrigerator contained only a medium used to keep DNA alive. He said no actual cloning was ever supposed to happen in the Nitro lab. The scientists were only supposed to study Andrew's DNA there, to see if they could successfully clone him.
[...]
Ney york time : For Clonaid, a Trail of Unproven Claims 01/01/03
[...]
But by the spring of 2001, Clonaid's research director, Dr. Brigitte Boisselier, who is a chemist, a Raëlian bishop and now the company's chief executive, had begun telling of a secret Clonaid laboratory in the United States.
"She was very coy about it," said an official at the Food and Drug Administration, whose approval would have been required for any human-cloning work in the United States. "She said, `I have a lab, but I won't tell you where it is.' "
But the F.D.A.'s office of criminal investigation soon found it, in a rented room at an abandoned high school in Nitro, W.Va.
[...]
After its inspection of the Clonaid lab, the F.D.A. official said, the agency reached an agreement with Mr. Hunt that he would not proceed any further in trying to have his dead son cloned in this country without F.D.A. permission. Mr. Hunt, who did not return repeated telephone calls seeking comment, later sold the laboratory equipment in Nitro and shuttered the lab, the F.D.A. says. He also publicly broke off from the Raëlians, saying they were too avidly seeking publicity.
Syracuse, The post standard :Claims of clone doubted
Ex-CNY professor wasn't close to cloning in 2001, says former prosecutor. January 01, 2003
[...]
The FDA investigators, along with agents from the FBI and Health and Human Services, inspected Boisselier's lab near Charleston, W. Va., in the spring of 2001 to see if she was in violation of federal regulations, French said.The investigators also wanted to test Boisselier's claim that she could clone, French said.
"They determined almost immediately that, at least at that facility, she was not even close," French said. "The answer was a pretty resounding no."
 
 
Remis en perspective, ces quelques citations permettent d'avancer que le Labo de Nitro a selon toutes probabilité été fermés dès le début juillet 2001 - si ce n'est pas au courant du mois de Juin - N'oublions pas non plus que lors de sa perquisition de juin la FDA saisira un certains nombres d'éléments relatifs aux activités de clonaid. Et par conséquent cet élément - la disparition du labo de Nitro fermé par son propriétaire - n'était pas rapportée sur le site Web de Clonaid près d'un mois après sa fermeture et ce n'est qu'en Octobre 2001 que toute mention à Mark Hunt - le père investisseur - disparaîtra du site alors que celui-ci s'est retiré du projet depuis plusieurs mois....Or sur Internet et plus spécifiquement sur les groupes de news fréquentés par les raéliens et leurs détracteurs - dont je suis  - un dénommé Marc Chapleau agissant sous une identité d'emprunt féminine m'affirmait qu'il avait eu droit à une visite virtuelle du labo - dont tout le monde alors ignorait qu'il avait été fermé (Mark Hunt devait par la suite revendre l'intégralité du matériel du laboratoire) afin de mieux stigmatiser mon "scepticisme" sur la réalité de l'entreprise - j'avais exprimé mes doutes sur la matérialité de Clonaid dès juin 2001. Vue dates les des stages d'été - seconde semaine de juillet - la visite était effectivement tout ce qu'il y a de plus virtuelle, puisque principaux responsables de l'opération Clonaid ne pouvaient ignorer que le labo de Nitro n'était déjà plus de ce monde clonant. J'insisterai enfin sur le fait que pour quiconque consulte le site de clonaid, le fait que l'intégralité du matériel ait été revendu - ce qui suppose que Hunt en était le propriétaire - est aussi soigneusement passé sous silence :
Citation:
Citation:
Citation:
Citation:
En été 2000 Brigitte Boisselier, Ph.D. a été contacté par un couple américain voulant aider CLONAIDMC à développer la technique de clonage afin qu’ils puissent avoir un enfant grâce à cette nouvelle technologie. Ils étaient les premiers grands investisseurs et grâce à leur aide les appareils techniques ainsi que le laboratoire a été financé. Le premier laboratoire de CLONAIDMC a été installé en printemps 2001.
Après plusieurs visites de représentants gouvernementaux américains en été 2001 CLONAIDMC décida de poursuivre ses projets de clonage humain dans un autre pays ou cela est 100% légal.
 
 
 
 
 
Admirons le tour de passe passe et l'escamotage textuel du laboratoire... Un lecteur non avertis pourrait croire que le premier laboratoire existe encore. Tout comme il serait amener à penser que Brigitte Boisselier est restée en meilleur termes avec le couple Hunt et que seul l'intervention de l'administration américaine explique le "déplacement" d'un laboratoire tout ce qu'il y a de plus spectrale. Pour ce qui est l'opinion de Hunt sur le travail de B. Boisselier - dont il affirmait à l'époque qu'il l'avait financé à hauteur de 5000 US$/mois :
Citation:
Citation:
Citation:
Citation:
"Between you and me, that's the reason I let them go. Because they weren't doing anything. They weren't working. What I wanted them to do was look at the DNA of my son Andrew, to see if it was viable or not. They weren't doing it."
 
 
 
 
On peut difficilement être plus négatif. Sur la considération qu'il porte à Boisselier :
Citation:
Citation:
Citation:
Citation:
Hunt, a former legislator, said he lost confidence in Dr. Brigitte Boisselier recently because she became "a press hog," giving many international news interviews on behalf of the cloning project, and on behalf of the Raelian religion.
 
 
 
 
Et dans ses dernières déclarations qui lui sont attribuées il se plaint d'avoir été cyniquement abusé. Selon ses première déclaration Mark Hunt a investit une somme de 450.000 à 500.000 US $ mais de nouveaux chiffres circulent - 9000 US $/mois de salaire pour B. Boisselier et 1 million de $ pour la somme totale perdue dans cette sinistre farce.
Mais allons un peu plus loin encore en rebondissant sur un communiqué de presse récent du MRI :
On Wed, 1 Jan 2003 21:32:03 +0100, www.rael-science.fr wrote:
Citation:
les raéliens n'ont aucun lien juridique, financier ou autres avec la Société Clonaid. La société Clonaid est une entreprise totalement indépendante, les membres de son Conseil sont des individus qui ont décidé d'entreprendre une activité professionnelle à part entière, comme tout un chacun.
 
 Parce que l'équipe de scientifiques "SIC" - ayons un souvenir ému à l' image d'un Damien Marsic essayant d' extraire des ovules de vache d'un ovaire mort trouvé à l' abattoir du coin - tous *raéliens* sont aussi les membres du *Conseil d'administration* ) et ces membres du CA aurait décidé d'entreprendre une "activité professionnelle" : Ce qui voudrait dire qu'il sont les *employés* de l'entreprise qu'il sont supposés diriger. parce que pour mémoire - les membres d'un CA - sont les représentant des "actionnaires majoritaires" - a savoir des investisseurs - dans le capital d'une entreprise... Or par ce communiqué de presse les raéliens qui ne sont pas finauds nous explique sans rire que les investisseurs "les pigeons" n'ont aucun contrôle sur la société dans laquelle ils sont supposé avoir investit...
Brigitte Boisselier lorsqu'elle était en relation avec Mark Hunt était payé par lui : entre 5000 $ et 9000 $ /mois et non pas, par par la société - celle qui est supposée avoir remplacé "Vailant Venture" - Fort opportunément dissoute au moment ou le couple Hunt entre en scène - . Lorsque le Labo a fermé ses portes - les raéliens ont alors prétendus qu'il l'avait délocalisé ailleurs -, seul petit problème c'est que Mark Hunt en tant que propriétaire des meubles a revendu l'intégralité des équipements.Ce qui signifie que le société Clonaid TM n'était même pas propriétaire de ses propres équipements, pas plus qu'elle ne finançait la location de la salle de classe de Nitro, pas plus qu'elle ne payait les salaires de ses propres employés. Quel est donc cette société qui est supposée exister mais qui ne remplit aucune des fonctions pour lesquelles on créait une entreprise ?
Citation:
Si Raël, fondateur du Mouvement raélien, apparaît aux côtés de Brigitte Boisselier, pour la soutenir personnellement dans son entreprise, il le fait à titre individuel, sans engager d'aucune façon le Mouvement.
 
Et les gentils membres du CA ils ne sont pas membres des structure peut être ? Brigitte Boisselier Guide Evêque Marcus W... tous membres de la structure et ça n' engagerait pas le mouvement raélien ! -. Amha ClonaidMC est une fiction juridique du même type que celle utilisée dans le cas de Vailant Venture : Une coquille parfaitement vide mais dont l' enveloppe est 100% raélienne. Quant aux liens ils ne sont pas simplement philosophiques mais physiques : Le site Web de Clonaid est localisé sur le même serveur.
 
Voir  les sites web :
Citation:
Clonaid.com
 
 
Rael.org
 
Maintenant le MRI soutiendra-t-il que Marc Lavoie raélien est le propriétaire du site du Mouvement ? alors que c'est au nom du mouvement qu'il a acquis
le nom de domaine... et il en va de même pour clonaid.com. Quant aux liens physiques et financiers c'est bien raël.org qui héberge clonaid.com et ce depuis 1997.
[....]
Résumons la réalité c'est que les raéliens jouent sur les mots, mentent par omission et manipulent l'information :
Ainsi pour échapper à toutes implications juridiques - alors même qu'il avait avoué que Vailant Venture n'était qu'une coquille vide qui vendait depuis 1997 des services ou des produits avec marque déposé mais pourtant totalement imaginaire : "un coup de pub" selon Raël - une escroquerie (ou tentative) selon la loi - Raël dissout en invoquant une "intervention imaginaire de la télévision française" pour en cas de problème (que quelqu'un lève le lièvre) échapper à une mise en cause directe de sa personne.
L'astuce ici sont que les clients sont en réalité les investisseurs ceux qui comme Hunt ont craché au bassinet pour aux derniers chiffres annoncés par lui - une somme de près d'un million de $ au total... Je suppose que le cas de figure du millionnaire israélien - en phase terminal - doit obéir au même modus operandi que dans le cas de Hunt.Enfin ce que l'on ne prétend ne pas faire payer aujourd'hui c'est le service que l'on vendait depuis 1997....
Pour ce qui est de l'annonce clonante dont tout le monde doute, il suffit de se poser quelque question de bon sens : Je reprend encore ici l'une de mes contributions en news :
L'Annonce faîtes à Clonaid...Citation:
[snip]
Les ovaires ne sont pas supposés avoir un nombres prédéterminé dès le début?... Si mes souvenirs sont bons, les femmes ne produisent pas
d'ovules durant leurs vie à la manière des testicules...
 
Tout à fait et on n'est supposé lui avoir extrait plus de la moitié de son capital ovarien... Et je n'ai jamais entendu qu'une telle chose ait jamais été réalisé chez un être humain. Et je vois mal quel médecin spécialisé dans ce type d'intervention pourrait accepter de la pratiquer.
A titre de complément voici les extraits les plus pertinents de la conférence de Presse de Boisselier :
Au travers des différentes réponses aux journalistes vous aurez confirmation
des points suivants :
- Seul les ovules de la mère ont été utilisés
- Le prélèvement des ovules a été effectué entre janvier et Mars
- Plus de 300 ovules ont été utilisés.
- La question comment prélève-t-on plus de 300 ovules sur une même personne en moins de trois mois...????
Les ""scientifiques"" de Clonaid selon Brigitte Boisselier n'ont pas travaillé réellement sur le clonage d'embryons humains avant janvier de cette année. Il en résulte obligatoirement que madame Boisselier a menti lorsqu'elle affirmait avoir devancé Advanced Cell Technology dans la production d'embryons humains clonés au stade du blastocyte.
Ce vilain mensonge est confirmé ma son autre déclaration selon laquelle ce n'est qu'à partir de mars que la technique sur les ovules humains aurait été finalisée - Comment pouvait-elle développer des embryons clonés au stade du blastocyte si la technique n'était pas maîtrisée ?. Et cela d'autant plus qu'elle affirme par ailleurs que durant le temps du laboratoire fantôme son équipe ne travaillait que sur le clonage d'embryons de vaches.
Considérant le cas des autres clones et sachant qu'il y a 50 anges de Raël sont impliqués dans le projet. Ce n'est pas moins de 45 ovules/anges qui auraient du être extrait sur la même période. Et cela si je ne prend même pas en compte les milliers d'essais supposés avoir été réalisés avant l'expérience interdite.Or avant même de se poser la question sur l'offre de preuve - et nous savons maintenant qu'elle a du plomb dans l'aile - personne n'a songé lors de cette conférence de presse mémorable à aller vérifier actuellement ce qu'impliquaient ses déclarations ni même à les confronter à ses précédents communiqués de presse...
Xavier Martin-Dupont : xmd@zelohim.org
Voir aussi:
http://www.vigi-sectes.org/ sous sectes et choisir mouvement raéliens
http://membres.lycos.fr/tussier/rael.htm
http://membres.lycos.fr/tussier/rev0104.htm
http://www.religion.qc.ca/Groupes/recherche_gr.htm choisir la lettre "R" et cliquer sur Raël
http://membres.lycos.fr/wittouck/raelien.htm
http://www.dignaction.org/Frael.html
http://www3.sympatico.ca/p.latulippe/delateur/saviez4.html (site individuel)
http://www.unadfi.org/actualite/themes/archive_theme/arrael.htm (site catholique)
 
 

Note: 1  Évaluer: Plus - Moins
 
Revenir en haut 
 
 
david

Hors ligne
Inscrit le: 23 Juin 2007
Messages: 49
 Posté le: Lun 29 Oct - 18:39    Sujet du message: OVNIS???  
--------------------------------------------------------------------------------
 
 OVNIS........................................Mais, la Parole de Dieu n’indique pas l'existence, quelque part
dans l'univers, d'une autre forme de vie physique intelligente
(semblable à celle des humains ou autrement).
 Selon toute vraisemblance, plusieurs sont des esprits déchus,
 connus comme des démons, jouant
des tours et des entourloupettes aux crédules et superstitieux.

 
    
Recherche sur site
 
Présentation
 Messages
 Ecrits
 Divers
 
 
 
Le point de vue de Dieu - UN GRAND PERSONNAGE
Ça fera bientôt une vingtaine d’années que je suis chrétien et que j’étudie la Bible. Avant de découvrir Jésus-Christ, je me passionnais pour les OVNIS et tout ce qui entre dans la catégorie des phénomènes paranormaux. D’ailleurs, comme bien des gens, je croyais que Jésus était probablement un extraterrestre. En fait, sans le connaître vraiment, je savais au moins qu’il était quelqu’un de différent de tous les hommes, quelqu’un que je respectais.
Un grand personnage
Eh oui! je le connaissais assez pour savoir qu’il était quelqu’un de spécial, mais trop peu pour réaliser qui il était exactement. Ma faible connaissance de sa personne me conduisait comme plusieurs à le situer parmi les grands personnages de l’histoire. Étant moi-même pianiste de formation, je disais que Beethoven est à la musique ce que Jésus est à la religion, c’est-à-dire le meilleur de sa catégorie. Je plaçais Jésus aussi haut que possible dans l’échelle des grands de ce monde. Cependant, j’avais de la difficulté à le voir comme DIEU.
S’il était Dieu…
La différence entre Jésus le grand personnage et Jésus le Fils de Dieu est énorme. Nous acceptons volontiers les prises de position de Jésus le grand personnage, même si elles ne nous conviennent pas nécessairement. Mais Jésus le Fils de Dieu est pour sa part un personnage qu’on ne peut contester. Je savais qu’en admettant que Jésus est Dieu, je devais prendre très au sérieux sa Parole, voire même lui obéir. C’est pourquoi Jésus le grand personnage me convenait davantage parce qu’à lui, je ne devais rien. Les personnages illustres sont souvent considérés comme des gens excessifs et imparfaits. On leur permet l’imperfection sans pour autant les dénigrer. Pour résultat, ils n’ont aucune influence particulière sur nous.
Mais il est Dieu…
Voilà tout le problème : Jésus est effectivement Dieu, même si cela est difficile à accepter. Ce constat nous conduit indubitablement à une remise en question de ce que nous sommes et de ce que nous croyons. Si Jésus est Dieu, sa Parole fait donc autorité sur notre vie. Si Jésus est Dieu, sa mort et sa résurrection prennent une signification que je ne dois pas ignorer. S’il est Dieu, je ne puis me permettre de faire comme s’il n’avait pas existé. Voici le défi qui se présente à nous : est-il Dieu?
Vous avez le droit de penser qu’il ne l’est pas, mais vous devriez d’abord prendre le temps de faire vos propres recherches avant d’arriver à une telle conclusion avec toutes les conséquences qu’elle comporte. Un petit conseil : n’allez surtout pas consulter des théologiens universitaires car personne n’est aussi ignorant de Jésus que ces gens-là. C’est à vous seul que revient cette responsabilité importante de trouver la réponse à cette question.
Était-il le Messie?
Dans l’Évangile de Jean au chapitre quatre, il est question de la rencontre de Jésus avec une femme samaritaine au puits de Jacob. Alors que la discussion va bon train, la femme lui dit ceci : "Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle. "
Nous pouvons bien croire que Jésus n’était qu’un autre des ces grands personnages de l’histoire, mais croire cela revient à contester ce que Jésus disait de lui-même, c’est-à-dire qu’il est effectivement Dieu.
Bonne semaine!
Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle Saguenay
Si vous voulez faire part de vos remarques ou de vos questions à l'auteur de ce texte, écrivez à rgd@royaume.com
Retour au menu Point de vue de Dieu
Page modifiée le 12 décembre 2002 par s-e
 
Consultation de la Bible en ligne  Retour haut de page  
 
 
Accueil - Quoi de neuf ? - Qui sommes-nous ? - Ce que nous croyons - Ecouter l'Evangile - Web des enfants - Etudes bibliques - Réflexions - Méditations quotidiennes - Occultisme-sectes-mouvements d'erreur - Bibles et littérature - Revues chrétiennes - Livres - L'Eglise dans le monde - Eglises et oeuvres chrétiennes - Questions/réponses - Liens 
 
© bible-ouverte 1997-2004  -   nous écrire
 

 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Mar - 10:04 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? Index du Forum -> . -> RAËL Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Thème Designed by The SoSophpBB Team © 2002
Traduction par : phpBB-fr.com