FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? :: TEMOIGNAGES
FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? Index du Forum

Pour comprendre entre le mensonge et la vérité
 
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion



 Lumière sur ...les différentes religions et croyances  
 
 
 
 
 
TEMOIGNAGES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? Index du Forum -> . -> MORMON
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Bible Parole de DIEU
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 144

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 17:51 (2008)    Sujet du message: TEMOIGNAGES Répondre en citant

MAROLYN WRAGG
Mes 5 années dans le mormonisme
C'était peu de temps avant notre déménagement dans la ville de Saint Joseph dans le Michigan que j'ai cessé d'assister régulièrement aux réunions de l'Eglise Evangélique.
Si vous m'en aviez demandé à ce moment là les raisons, je vous aurais donné toute une liste. Le prétexte principal était sans doute la naissance d'un autre bébé. Autrefois l'église et son travail avaient été importants pour moi. J'avais accepté Jésus Christ comme Sauveur lors d'un rallye de "Jeunesse pour Christ" peu après mon douzième anniversaire, Je n'oublierai jamais ce soir-là. Je suis rentrée chez moi avec l'assurance du pardon de mes péchés et le désir brûlant dans mon coeur de vivre pour le Seigneur.
J'étais enthousiasmée par ces premières expériences de ma vie chrétienne, avec l'étude de la Bible, la mémorisation des versets, le chant des choeurs et cantiques dans les réunions et à l'école du dimanche.
Je n'avais aucuns idée de l'importance que ces choses allaient revêtir plus tard pour moi. Je ne pouvais pas savoir qu'un jour Dieu allait utiliser ces mêmes versets bibliques et ces mêmes petits choeurs de l'école du dimanche pour me faire sortir d'un système religieux qui allait m'enlacer et me désorienter.
Le temps s'écoule vite. Bientôt je me suis retrouvée mère de quatre enfants. Puis le nouveau poste d'enseignant de mon mari nous a obligés à déménager. J'ai été ravie de connaître notre nouvelle maison. Les voisins nous ont accueillis rapidement et chaleureusement. Nous étions très occupés. Tout allait bien. J'étais contente. Tout semblait presque parfait, tout sauf ma position vis-à-vis de Dieu. Nous n'étions membres d'aucune église. Ma Bible restait fermée.
De temps en temps la pensée me venait que je devais aller à la réunion, mais je me disais que je ne savais pas où aller et que je ne voulais pas me tromper dans le choix d'une église pour en être déçue. J'allais apprendre péniblement la leçon contenue dans l'exhortation de l'Epître aux Hébreux, Ch. 10 verset 25:
"N'abandonnons pas notre assemblée comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour".
Quand, pour la première fois, deux missionnaires mormons sont venus frapper à notre porte, cela faisait plus d'un an que je n'avais été à une seule réunion. Ils ont demandé si je pouvais leur accorder quelques minutes pour "discuter sur l'Evangile"; ces "quelques minutes" se sont rallongées pour devenir une heure et demie. Pendant ces quatre-vingt-dix minutes, je me suis laissée fasciner par les étranges affirmations de ces mormons bien entraînés. Quand ils ont demandé s'ils pouvaient revenir la semaine suivante pour une deuxième "discussion", j'ai accepté sans hésiter.
Malgré leur visite je n'avais aucune intention de me convertir au mormonisme. J'avais considéré cette expérience comme une bonne occasion d'apprendre en direct les doctrines d'une autre religion, c'est tout. Néanmoins, au cours des trois mois qui ont suivi, je ne faisais que dévorer les livres mormons : "Le livre de Mormon", "Doctrines et Alliances", "La Perle de grand prix", en plus de bien d'autres prospectus et ouvrages écrits par les autorités de l'église mormone.
Au bout de trois mois, j'étais complètement convaincue que Joseph Smith était en effet un prophète de Dieu et l'instrument par lequel Dieu avait restauré sur la terre la plénitude de l'Evangile. Le 12 Août 1960 j'ai été baptisée dans "l'Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours", ayant pleinement l'intention d'exercer sur ma famille et mes amis la pression nécessaire pour qu'ils deviennent mormons à leur tour.
Sans perdre de temps, je devins active dans l'église. Au bout de peu de temps, j'ai commencé à remplacer le moniteur de la classe pour adultes de l'école du dimanche, et je jouais souvent au piano pour la réunion de la communion.
Tous les efforts étaient bons pour amener nos enfants à l'église. Les deux aînés, alors des garçons de dix et de huit ans, furent bientôt prêts pour le baptême, car, d'après l'enseignement mormon, l'enfant devient responsable à l'âge de huit ans. Dés cet âge, tous ceux qui comprennent l'Evangile prennent le baptême. Plus tard, quand ils eurent douze ans, ils ont été nommés "diacres dans la prêtrise d'Aaron, et l'aîné, à quatorze ans, a été ordonné comme enseignant dans cet ordre. J'étais fière et contente de ce qu'on les considérait dignes d'assumer ces responsabilités.
Mon engagement dans le mormonisme ne cessait de croître. Devenue monitrice à l'école du dimanche, j'ai aussi servi comme visiteuse.
Depuis que j'ai quitté l'église mormone, on m'a demandé si je me considérais comme une "bonne mormone". Pour ne pas paraître orgueilleuse, je préfère éviter les mots "bonne mormone, mais il est vrai que j'étais une mormone active et studieuse. Je m'appliquais non seulement à soutenir les activités de l'église, mais aussi à m'approfondir dans les doctrines que je considérais divines. Pendant mes premières années dans "l'Eglise des Saints des Derniers Jours", j'étais constamment étonnée et émerveillée par les réponses que les écrits mormons semblaient donner aux questions qui m'avaient toujours intriguée.
Le plus réconfortant était l'enseignement mormon concernant le baptême pour les morts. Si l'un de mes bien-aimés mourrait sans accepter Christ, je n'avais pas à m'en faire, car il aurait de nouvelles occasions après cette vie et je pourrais être baptisée pour lui. Cependant, mon désir de savoir et de comprendre toutes les doctrines de cette église est devenu finalement le facteur déterminant pour me sortir du mormonisme. A mesure que j'approfondissais l'étude des doctrines de l'église mormone, j'ai commencé à voir les différences entre la simplicité de l'Evangile de la Bible et la complexité de "l'Evangile'' des mormons.
Il est assez difficile de décrire comment je me sentais, quand ces doutes se sont mis à poindre en moi. Disons que je me sentais "cloisonnée" dans un dédale de doctrines mormones. Je connais à présent l'expérience dont a parlé l'apôtre Paul quand il écrivait dans 2 Corinthiens 11.3:
"Toutefois, de même que le serpent séduisit- Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ".
Les mêmes doctrines de l'église mormone que j'avais trouvées enthousiasmantes au début, je les ai trouvées frustrantes. Il me semblait que chaque fois que j'ouvrais ma Bible, teI verset me sautait aux yeux pour réfuter la doctrine que j'avais épousée.
Il y avait 1 Corinthiens 2. 2: "Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus-Christ crucifié".
"Dieu nous a sauvés, et nous a adressés une sainte vocation, non à cause de nos oeuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels". (2 Timothée 1.9).
"Dieu nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit." (Tite 3 . 5).
En considérant avec un regard rétrospectif, les deux dernières années de ma vie mormone, je m'étonne de l'oeuvre merveilleuse de Dieu pour me ramener à lui. Comme seul il peut le faire, il a fait revenir les souvenirs d'une expérience avec Christ qui m'avait apporté la paix et non la confusion. Il m'a fait connaître de véritables chrétiens qui me rendaient témoignage avec sagesse et aussi dans un esprit de prière. On peut dire qu'il contrôlait les circonstances et les événements de façon si parfaite qu'il m'était impossible de ne pas voir sa volonté pour moi.
Si je n'avais rien connu de mieux, peut-être que le mormonisme m'aurait satisfaite, mais une fois au courant de la réalité, je ne pouvais me contenter d'une simple religion.
Le petit choeur "quelque chose s'est passé pour moi quand il m'a sauvé" ne cessait de revenir à mon esprit. II est vrai que pour le moment je n'étais pas encore prête à renoncer aux doctrines mormones, mais j'étais bien obligée d'admettre que quelque chose ne s'accordait pas avec ma religion actuelle. J'essayais de m'expliquer que certainement je n'étais pas encore assez profonde dans la foi mormone. Ainsi j'ai continué à faire des recherches dans les écritures mormones et à mettre en pratique mes devoirs dans l'église.
C'est à ce moment-là que le désir m'est venu d'assister à une réunion d'évangélisation d'une église évangélique, comme celle que j'avais connue dans le passé. Il me tardait de chanter avec les autres les cantiques bien connus et d'entendre un message fondé entièrement sur la Bible. Dieu a été fidèle; en réponse à ce désir, il m'a envoyé des amis chrétiens qui m'ont aidée à assister à leurs réunions.
Quand Madame Barsuhns s'est présentée à ma Porte, c'était uniquement pour des raisons professionnelles. Je ne savais pas que c'était également pour les affaires de Dieu. Elle est venue pour parler de ma chaudière, mais avant qu'elle parte, nous avons parlé de la foi. Ce jour-là elle m'a remis une invitation aux réunions de son église. Elle s'est même proposée de s'arrêter en chemin pour que nous y assistions ensemble.
Ma présence à la réunion du soir de cette église évangélique s'est répétée de temps à autres par la suite. Pour rien au monde, je n'étais prête à abandonner mes croyances mormones, mais je trouvais les réunions agréables, et j'ai adopté le raisonnement suivant: ces gens parviendraient peut-être un jour à comprendre "le reste de la vérité" qui était maintenant détenu par "l'Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours".
Mais en fin de compte je me suis trouvée dans une plus grande lutte intérieure que jamais auparavant. Au départ, mes études de la littérature mormone en vue de mes responsabilités dans l'église m'avaient permis de répondre à la plupart des questions qui se posaient à mon esprit, mais désormais il me fallait étudier des journées entières pour consolider ma foi dans le mormonisme.
Ce qui rendait la tâche encore plus pénible, c'est qu'apparemment tout ce que je lisais dans la Bible, au lieu de soutenir mes croyances mormones, tendait plutôt à les détruire. Je me rappelle de façon particulière le moment où j'ai lu dans Galates 1. 8.
"Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre évangile que celui que nous avons prêché, qu'il soit anathème".
J'ai pensé au soi-disant entretien qu'a eu Joseph Smith avec l'ange qui, d'après les déclarations des mormons, lui a remis les écrits du livre de Mormon J'ai fait des efforts considérables pour chasser cette pensée de mon esprit. Comment pouvais-je renoncer à des croyances que j'avais approfondies pendant cinq ans ? Quel genre de réaction serait déclenchée chez les membres de ma famille et mes amis par une telle volte-face? Que penseraient les gens de ma classe à l'école du dimanche? Devenant plus malheureuse chaque jour, je me débattais désespérément avec ces questions.
Le dernier Dimanche d'août J'ai ressenti à nouveau le désir d'assister à une réunion d'évangélisation. Ce sentiment se présentait de plus en plus souvent. De soir-là j'ai choisi l'église de North Lincoln, dont le pasteur m'avait rendu visite à la maison. J'avais apprécié sa sincérité.
En rentrant à la maison après la réunion, je me culpabilisais d'avoir tant apprécié cette réunion. La chose ne pouvait être normale pour une monitrice appartenant aux mormons.
Le sommeil s'enfuit loin de moi, cette nuit-là. Je ne pouvais dormir tant que toutes ces questions, d'une telle importance, demeuraient sans réponse. Une chose était sûre: il m'était impossible de continuer, perturbée comme je l'étais. Je ressentais qu'avant la fin de la semaine, il me fallait savoir ce que je devais faire. C'est ainsi que j'ai prié Dieu pour qu'il me montre dans la semaine ce qu'il voulait que je fasse.
Le mercredi après-midi de la même "semaine de la décision" j'ai reçu un coup de téléphone du pasteur Campbell de l'église de Benton Harbor. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de ses nouvelles et j'étais parvenue à la conclusion qu'il avait abandonné tout espoir de me faire quitter le mormonisme. Il m'a fait savoir que ce soir-là un "missionnaire auprès des mormons" allait parler et il m'a invitée à venir l'écouter. Il a ajouté que je pourrais lui parler en particulier, après la réunion, si je le désirais.
Je me souviens que tout en tenant le combiné à la main, j'étais en train de me demander si cet appel n'était pas la réponse à ma prière. J'ai remercié le pasteur de m'avoir appelée et je lui ai assuré, que si c'était possible, je serais à la réunion. J'étais décidée à donner au Seigneur carte blanche, soit pour confirmer ma foi mormone, soit pour l'enlever entièrement.
En écoutant le Rev. Richard Manion de Pocatello qui parlait de son travail parmi les mormons, j'ai senti que l'auto-défense mormone, que je construisais depuis cinq ans, passait à l'action.
Lors de son exposé j'ai pris des notes avec l'intention de réfuter ses affirmations dans de l'entretien qui allait suivre. J'étais vexée par plusieurs de ses paroles. Au moment de l'offrande pour son travail j'ai refusé d'y contribuer un seul centime. Puis, après la réunion, j'ai trouvé qu'il était en mesure de répondre à plusieurs de mes questions. On a discuté sur de nombreuses doctrines de l'église mormone. On m'a montré les versets bibliques qui s'y rapportent. J'ai surtout remarqué que le pasteur et le missionnaire ramenaient constamment la conversation sur le sujet du plan du salut. Chaque fois ils insistaient sur le fait que personne ne peut jouir de la paix avec Dieu si son salut n'est pas fondé sur la grâce de Dieu par la foi en Christ. Ils m'ont poussé à lire l'Evangile de Jean et l'Epître aux Romains, dans lesquels ils étaient sûrs que Dieu me donnerait les réponses que je réclamais même si je craignais de les trouver.
Je suis rentrée à la maison ce soir-là pour passer par une nouvelle expérience de luttes et de recherches. Pendant la nuit j'ai lu en entier l'épître aux Romains me retrouvant encore une fois devant le dilemme de voir mes croyances apparemment détruites par la clarté des affirmations de la Bible: je n'ai pu trouver d'échappatoire pour éviter l'enseignement si clair de Romains 4. 5: "A celui qui ne fait point d'oeuvres, mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est imputée à justice".
La lumière commençait à poindre. J'avais demandé au Seigneur de mettre fin à mes recherches au cours de la semaine. Le coup de téléphone du pasteur Campbell était venu mercredi. Mercredi soir j'avais rencontré le missionnaire auprès des mormons. Puis pendant des heures, j'avais lu à fond l'épître aux Romains. Le tout avait suscité d'autres questions qui nécessitaient un nouvel entretien avec le pasteur, le jeudi. Dans la journée du vendredi c'était la lecture d'un livre formidable écrit par Bieder Wolf, portant le titre :"Mormonisme sous la lumière". A mesure que je suivais l'analyse du Dr. Wolf concernant la doctrine et l'histoire des mormons, comparées à l'enseignement de la Bible, les questions que je me posais encore trouvaient leur réponse. Une fois le livre terminé je savais sans aucun doute comment je devais agir. C'est comme si un grand poids s'était envolé de mes épaules.
Séance tenante je me suis agenouillée dans la prière afin de revenir à mon Sauveur. En priant, j'ai ressenti le merveilleux pardon de Christ. A nouveau je me baignais dans la paix et la joie que seule une confiance totale dans la Personne de Jésus peut apporter.
En me relevant, je savais que je devais faire face à plusieurs tâches difficiles, dont la démission de mes responsabilités dans l'église mormone et l'explication du changement de vie auprès de ma famille et mes amis ne seraient pas les moindres. Pourtant en même temps j'étais certaine que Jésus me donnerait la force pour accomplir tout ce qu'il voulait de moi.
J'avais raison: Christ a suffi dans toutes les situations. Le fait de réaliser que Christ nous suffit est devenue une de mes meilleures bénédictions.
Mes cinq années comme mormone m'ont appris bien des choses. Je comprends maintenant l'importance de la fidélité aux réunions d'une église où l'on enseigne la Bible, pour empêcher les chrétiens d'être ballottés par tous vents de doctrine. Je réalise combien il est important de témoigner à ceux qui sont enlacés dans l'erreur, comme d'autres personnes ont pris le temps pour me témoigner.
Je sais que ça vaut la peine de prier pour ceux qui ont besoin d'aide spirituelle, car depuis lors, j'ai découvert que beaucoup de personnes priaient pour moi.
Ces cinq années m'ont également laissé un grand fardeau pour tous les gens sincères au sein de l'église mormone, pour qu'ils connaissent quelque chose d'infiniment plus valable qu'une simple "religion". Ainsi à tous les mormons qui liront les paroles de mon témoignage je laisse les versets suivants:
Ephésiens 2.8-9:
"C'est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu". Ce n'est point par les oeuvres' afin que personne ne se glorifie".
Romains 5.1.
"Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ".

Extrait du livre "Pourquoi nous avons quitté les mormons" édité par

Citation:
Le Témoignage Evangélique
227 Avenue Colonel Rozanoff
40000 MONT DE MARSAN

Les enseignements mormons sont incompatibles avec la Bible
Le Témoignage de Carolyn SEXAUER: Je suis sortie de l'église des mormons!
Depuis ce jour merveilleux où j'ai cessé d'essayer de réconcilier l'enseignement mormon avec la Bible, j'ai été libérée. J'ai fait l'expérience de ce que la Bible appelle "la nouvelle naissance" (Evangile selon Jean chapitre 3). Maintenant je suis beaucoup plus heureuse que dans le passé. Je connais pleinement la paix de Dieu qui surpasse toute connaissance. Chaque jour je vis dans la joie. Tous les fardeaux sont sortis de mon coeur, de même que tous les doutes, toutes les craintes. Depuis longtemps j'ai le désir de rendre témoignage auprès des autres qui sont encore membres de la religion dans laquelle je suis née et où j'ai vécu la majeure partie de ma vie.
Faute de place je ne puis m'étendre sur tous les détails de mes luttes au sein du désespoir et de l'incertitude, avant de parvenir à la vérité, mais ce que je désire, autant que mes faibles mots peuvent le faire, c'est d'expliquer clairement combien c'est formidable de connaître le Seigneur Jésus-Christ comme mon Sauveur personnel, ayant la certitude absolue de mon salut, ce qui ne dépend pas de ce que j'ai fait ou de ce que je pourrais faire, mais plutôt du fait que je vis sous la grâce de Dieu avec l'Esprit de Christ dans mon coeur.
C'est toute la différence entre la nuit la plus noire et le jour le plus clair. Ayant trouvé la lumière, aucune puissance sur terre ne pourrait m'obliger à retourner dans les ténèbres.
Car le système mormon est en effet un système de ténèbres. Les fidèles disciples de Joseph Smith, ceux qui croient au livre de mormon, au livre des Doctrines et Alliances et aux autres livres qui passent pour être inspirés, oui, ceux-là, seront scandalisés par cette affirmation, mais c'est vrai.
Pendant plus de deux ans, j'ai enseigné la théologie, étudié de plus en plus de façon diligente, souvent à genoux. Je suppliais Dieu, comme jamais dans le passé, de me révéler la vérité. Et c'est pendant les premiers mois de cette période que les doutes (que je possédais déjà envers ma religion et qui étaient dans mon coeur à l'état latent) ont commencé à se concrétiser.
Permettez-moi de dire clairement qu'à ce moment-là mon plus cher désir était de justifier ma foi dans mon église. Même les doutes qui se présentaient, je les éloignais de moi. Je tranquillisais ma conscience en lui expliquant tout simplement que je ne comprenais pas tel et tel principe car certainement je n'étais pas encore digne de discerner sa vraie signification.
L'agonie de mes croyances dans les doctrines mormones fut longue et pénible. J'y tenais désespérément malgré la conviction que ces doctrines étaient tout à fait erronées.
Lorsque la présidente de la classe m'a demandé d'enseigner la doctrine, je m'en suis sentie complètement indigne et je me suis efforcée mais en vain, de lui montrer que ce serait vraiment de la présomption si j'essayais d'enseigner aux dames qui étaient tellement plus loin que moi dans le chemin de la "progression éternelle".
Certes, ma vie était correcte et respectable, comparée aux normes de ce monde, mais j'avais abandonné depuis longtemps tout espoir de mériter mon salut. Je savais que si celui-ci dépendait d'une vie de bonnes oeuvres et d'obéissance aux lois et aux ordonnances de l'Evangile, comme cela est écrit dans les articles de Foi, alors j'avais échoué lamentablement.
L'apôtre F.D. Richard explique: "la rédemption des péchés personnels ne peut s'acquérir que par l'obéissance aux exigences de l'Evangile et une vie de bonnes oeuvres."
L'ancien E.F. Parry dit : "l'Evangile de Jésus-Christ s'appelle le plan du salut. C'est un système de règlements par lequel, si l'on s'y conforme, le salut peut s'acquérir". Alors quelle chance avais-je ? Aucune.
Mais cette gentille dame balayait mes protestations. Elle m'a informé que les soeurs étaient d'accord avec elle sur le fait que c'était moi qui devais animer la classe. Croyez-moi, je le fis avec humilité. Je pris la décision que dorénavant la chose la plus importante de ma vie serait de justifier la confiance de ces dames à mon égard. Je priais constamment pour être bien dirigée. J'étudiais avec sérieux les livres de l'église et, pour la première fois, je me suis mise à lire et à étudier la Bible.
C'est à ce moment-là qu'a débuté une horrible confusion. En cherchant les quelques références bibliques suggérées dans le journal pour le plan de la leçon, je me suis retrouvée en train de lire plus que le simple verset. Je lisais les chapitres qui précédaient de même que ceux qui suivaient. Je trouvais que le sens était souvent tout à fait différent de ce qu'un verset, isolé de son contexte, pouvait laisser croire. De plus, suite à ma lecture de la précieuse Parole de Dieu, j'ai découvert bien des choses qui ne s'accordaient pas avec l'enseignement des mormons.

Le choc m'a ébranlée. J'avais toujours cru que la religion des "Saints des derniers jours" acceptait la Bible comme la véritable Parole de Dieu, malgré le huitième article de Foi: "Nous croyons que la Bible est la Parole de Dieu dans la mesure où elle est traduite correctement". Je n'avais jamais pensé que la Bible pouvait subir une traduction malhonnête. Il est vrai que, comme les autres mormons, on ne m'avait jamais encouragée à la lire, mais j'avais toujours cru d'office que c'était le livre au-dessus de tous les livres, et dans mon église, et dans toutes les religions chrétiennes.
Maintenant, je sais pourquoi on ne pousse pas les mormons à lire leur Bible.Toute personne qui la lit avec un coeur ouvert, demandant à Dieu de l'éclairer, trouvera rapidement, si elle cherche honnêtement la vérité, que le mormonisme n'a rien à voir avec la véritable Eglise de Christ.
La Bible est la vérité. Scientifiquement, historiquement, prophétiquement et psychologiquement, il a été prouvé qu'elle était vraie. Elle a son propre témoignage. Des hommes de renom, des savants en matière de recherche, tous ont corroboré la vérité et l'exactitude infaillible de la Bible à travers les siècles.
De plus, sans considérer ces preuves abondantes, tout croyant, né de nouveau sait sans l'ombre d'un doute qu'elle est la Parole de Dieu, pure et éternelle, dont l'Esprit est l'interprète.
"C' est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie" (Jean 6 .63).
"Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef". (Jean 7. 17).
Quand l'objet suprême et but de notre vie, est de faire la volonté de Dieu, nous saurons sans problème que la Bible est Sa Parole.
Le Seigneur a promis qu'il donnerait l'Esprit à tous ceux qui croient. "L'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous". (Jean 14.17).
Les chefs mormons ont sapé la foi de leurs adeptes dans la fiabilité de la Bible en jetant des soupçons sur sa divine inspiration. Voici ce qu'écrit l'apôtre Orson Pratt dans son livre "l'Autorité divine du livre des mormons" :
"Si nous admettons que les apôtres et les évangélistes ont écrit les livres du Nouveau Testament ce n'est pas pour autant prouvé qu'ils aient été divinement inspirés au moment de les écrire".
Et il a ajouté dans le même livre:
"Ajoutons toute cette imperfection à l'incertitude au niveau de la traduction. Résultat : Qui, s'il est sain d'esprit, pourrait affirmer une seule seconde que la Bible dans sa forme actuelle, constitue un guide parfait? Qui peut dire qu'un seul verset de la Bible n'a pas été altéré, qu'il porte le même sens maintenant qu'à l'origine?"
Tant d'affirmations semblables ont été faites des écrivains mormons. Je pourrais en citer bien d'autres qui me viennent à l'esprit si la place le permettait. Je devrais limiter mon propre commentaire également. Mon désir à présent est de vous montrer, ami inconnu, certaines choses qui m'ont poussée à quitter l'église mormone, avec son enseignement, pour me tourner vers la véritable Eglise de Christ dont il est la tête et nous, les croyants, les membres du corps.
Je vais commencer par la question du salut: le principe qui a mis en route ma recherche de la vérité. La question à résoudre était: le salut, est-il obtenu par les cérémonies et les bonnes oeuvres, comme mon église l'enseigne, ou s'agit-il du ''don de Dieu" comme la Bible le déclare?
J'ai déjà cité deux affirmations contenues dans les livres des "Saints des derniers Jours", expliquant comment le salut s'obtient. En voici une autre, de l'ancien Nephi Anderson: "Les ordonnances salvatrices de l'évangile doivent être administrées par des hommes appartenant à la prêtrise, ce qui est l'autorité de Dieu déléguée à l'homme".
Maintenant je cite la Bible:
"Le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur" ( Romains 6.23).
"C'est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu" . Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie". (Ephésiens 2.8,9).
" Il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur" (Tite 3.5-6).
Le mormonisme enseigne que l'homme est son propre sauveur, par sa propre obéissance. La Parole de Dieu dit que le salut est "le don de Dieu". Un don ne se mérite pas sinon ce n'est plus un don. A maintes reprises, la Bible nous dit que le salut n'est pas par les oeuvres. Elle explique clairement qu'il ne vient pas de nous. Comment pourrions-nous mériter quelque chose qui ne dépend pas de nous ?
Considérons donc la précieuse doctrine de la justification par la foi seule.
Dans les "Articles de Foi" (édition de 1899) l'apôtre James E. Talmage dit: "Le dogme sectaire de la justification par la foi seule exerce son influence maléfique depuis les premiers jours du Christianisme''.
Dans l'édition de 1925 la dénonciation est encore plus forte: il appelle la justification par la foi seule, une doctrine pernicieuse.
Voici des citations de la Parole de Dieu.
''Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3.16).
"Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu". (Jean 3.1Cool.
"Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ". (Romains 5.1).
"Et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ". (Romains 3 .24).
Ah, non ! ce n'est pas pernicieux, mais plutôt une doctrine merveilleuse, hors de prix. Je pourrais citer encore de nombreux versets pour soutenir la croyance que j'ai. Pourquoi celle-ci est-elle pernicieuse aux yeux des mormons? Je vous le dirai: parce qu'elle détruit les prétentions de la prêtrise mormone. Tous les membres des "Saints des derniers jours" sont au courant de ces prétentions. Je n'en citerai qu'une venant des "Doctrines et Alliances", section 86, verset 11 : "C'est pourquoi, vous êtes bénis si vous persévérez dans ma bonté, étant une lumière pour les Gentils et, par cette prêtrise, un sauveur pour mon peuple d'Israël".
Mais la Bible enseigne que le Seigneur Jésus est le seul et unique médiateur (prêtre) entre Dieu et les hommes.
Lisez 1 Timothée 2.5 : "Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme".
C'est lui, notre Souverain Sacrificateur éternel.
Lisez Hébreux 7.24: "Mais lui, parce qu'il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible".
Les mormons prétendent avoir retrouvé la prêtrise d'Aaron et de Melchisédeck. Mais dans la Bible il n'y a rien pour indiquer que de tels ordres de prêtres aient jamais existé dans l'église de Jésus-Christ. N'importe qui ayant un minimum de connaissance biblique sait que la prêtrise aaronique appartenait uniquement aux Juifs. Lorsque Jésus-Christ est venu mourir sur la croix du Calvaire, il accomplissait les rites de l'Ancien Testament, avec sa prêtrise et ses offrandes et celles-ci ont été définitivement abolies. C'est là tout l'enseignement de l'épître aux Hébreux.
Quant à la prêtrise la plus élevée, l'ordre de Melchisédeck, les Ecritures attestent clairement que personne ne l'a jamais possédée, hormis le Seigneur Jésus. Il ne l'a jamais remise à quelqu'un d'autre.
Il existe un sacerdoce royal qui appartient à tous les véritables disciples de Christ.
Voyez 1 Pierre 2.9: "Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière".
Lisez Apocalypse 1.6: "Et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à Lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen".
A tous ceux qui sont réconciliés, Christ a donné le ministère de la réconciliation.
Lisez 2 Corinthiens 5.18: "Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation".
Ensuite j'aimerais attirer votre attention sur l'immense différence entre l'enseignement mormon et l'enseignement biblique concernant la personne de Dieu.
Selon la doctrine mormone il y a plusieurs dieux, et polygames de surcroît.
Je cite I'apôtre Orson Pratt : "Dans le ciel, où nos esprits sont nés, il y a plusieurs dieux, dont chacun a sa femme, ou ses femmes, lesquelles leur avaient été données, alors qu'ils étaient encore mortels".
Voici une autre citation du journal des discours. Il s'agit d'un sermon par le prophète Joseph Smith. "Au commencement le chef des dieux convoqua un concile des dieux. Ils se rassemblèrent et établirent un plan pour créer le monde et les gens".
Mais la Bible dit:
"Pour ce qui est donc de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu'il n'y a point d'idoles dans le monde, et qu'il n'y a qu'un seul Dieu". (1 Corinthiens 8.4)
Examinez attentivement ce passage. Vous verrez que son contexte montre que le sens est en totale opposition avec l'interprétation des mormons, I'apôtre Paul soulignant le contraste entre la croyance païenne en plusieurs dieux et la révélation chrétienne d'un seul Dieu.
"Car tous les dieux des peuples sont des idoles, et l'Eternel a fait les cieux". (1 Chroniques 16.26).
"Ainsi parle l'Eternel, roi d'Israël et son rédempteur, l'Eternel des armées : "Je suis le premier et je suis le dernier et hors moi il n'y a point de Dieu". (Esaïe 44.6).
"Je suis l'Eternel, il n'y en a point d'autre, hors moi, il n'y a point de Dieu". (Esaïe 45.5).
Selon l'enseignement mormon, Dieu était autrefois un homme. Je cite un extrait d'un sermon du prophète Joseph Smith contenu dans le journal des discours: "Dieu lui-même était autrefois comme nous sommes maintenant, c'est un homme élevé".
Dans le livre "La clé de la Science de la Théologie" l'apôtre Parley P. Pratt, écrit: "Dieu, les anges et les hommes sont une espèce, une race, une grande famille, éparpillées parmi les systèmes planétaires en tant que colonies, royaumes, nations, etc."
La Bible dit:
"Je n'agirai pas selon mon ardente colère, je renonce à détruire Ephraïm ; car je suis Dieu et non pas un homme. (Osée 11.9)
Dieu n'est point un homme pour mentir, ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécutera-il pas ? (Nombres 23. 19).
Dieu a toujours été Dieu. Voyez Psaume 90.2; Deut. 33.27.
"Avant que les montagnes fussent nées et que tu eusses créé la terre et le monde, d'éternité en éternité tu es Dieu".
"Le Dieu d'éternité est un refuge, et sous ses bras éternels est une retraite".
Quant à l'idée que Dieu aurait été un homme, remarquez ce que la Bible dit:
"C'est pourquoi il est écrit : le premier homme, Adam, devient une âme vivante". (1 Corinthiens 15.45).
Il n'y a pas eu d'homme avant Adam.
Puis considérez l'affirmation suivante faite par le prophète Brigham Young dans un des sermons du "Journal des Discours". Pensez à ce qu'il signifie, à ce qu'il implique.
"Maintenant écoutez ceci, vous habitants de la terre, juifs, païens, saints ou pécheurs : quand notre père Adam entra dans le jardin d'Eden, il y entra avec un corps céleste, amenant avec lui Eve, une de ses femmes. Il aida à fabriquer et à organiser le monde. Il s'appelle Michaël l'Archange, l'Ancien des Jours, de qui les saints ont écrit et parlé. C'est lui, notre père et notre Dieu, et le seul dieu avec qui nous avons à faire".
Est-ce possible de croire une chose pareille?
Tous les mormons sont au courant de ce couplet que le président Lorenzo Snow prétendait avoir reçu par révélation et qui s'imposa comme la doctrine de l'Eglise: "Ce que l'homme est, Dieu l'était autrefois ; ce que Dieu est, l'homme peut le devenir". L'Eglise enseigne que les hommes doivent apprendre comment devenir des dieux exactement comme tous les dieux l'ont fait avant eux.
Beaucoup trop de choses ont été écrites à ce sujet pour que je puisse les citer ici (voir le Journal des Discours Vol.VI).
Regardons maintenant la Parole de Dieu.
Satan était le premier à vouloir devenir un dieu par ambition. Il a dit "Je serai comme le Très-Haut. Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très Haut". (Esaïe 14 . 13,14). Mais Dieu a dit à son sujet : "Mais tu as été précipité dans le séjour des morts". (Esaïe 14.15).
Le premier mensonge de Satan à l'homme était "Vous serez des dieux":
"Mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme Dieu connaissant le Bien et le Mal". (Genèse 3. 4).
Jésus a appelé Satan un menteur : "Il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui... Il est menteur et le père du mensonge. (Jean 8 . 44).
Dieu est parfait, immuable. Ainsi il ne pouvait "progresser" comme les mormons l'enseignent.
Il n'est pas devenu Dieu, car il a toujours été Dieu et le sera toujours. "Car je suis l'Eternel, je ne change pas". (Malachie 3 . 6). "D'éternité en éternité tu es Dieu". (Psaume 90.2).
De même Jésus est éternel et immuable parce qu'il est le Fils de Dieu. (Hébreux 13 . Cool. "Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement".
Les chefs des mormons admettent que l'homme est pécheur. Alors pensez à ce que cela signifie à la lumière de leur doctrine : "Ce que l'homme est, Dieu l'était autrefois, ce que Dieu est, l'homme peut le devenir". Cela signifie que Dieu a été autrefois un pécheur. Cela ne ressemble pas du tout au Dieu que j'adore. Le Dieu de la Bible n'a jamais commis le péché.
Sa parole dit:
"l' Eternel est juste. Il est mon rocher et il n'y a point en lui d'iniquité". (Psaume 92. 16).
A mon avis, rabaisser l 'Eternel Dieu au niveau de l'homme pécheur est un horrible blasphème. Dieu, le créateur, est infiniment au-dessus de l'homme, sa créature si limitée. Si nous pensons autrement, nous ne comprenons plus ni la gravité du péché ni la sainteté de Dieu.
De même l'enseignement mormon quant à la personne de Christ s'écarte radicalement de l'enseignement de la Parole de Dieu.
Par exemple, la naissance de Christ. Avec le recul du temps, je m'étonne que pendant de si longues années, j'ai accepté le point de vue des mormons, malgré les nombreux témoignages de chrétiens autour de moi; le désaccord venait du fait que la Bible était pour moi inconnue.
Les Théologiens mormons se sont donnés beaucoup de peine pour nier une des vérités les plus importantes de la Bible: que notre Seigneur Jésus-Christ a été conçu par le Saint-Esprit.
Je cite à nouveau "le Journal des Discours", un ouvrage de l'Eglise que j'ai pu examiner à fond pour les études de classe. Ce qui suit vient du président et prophète Brigham Young (volume 1):
"Quand la Vierge Marie conçût l'Enfant Jésus, le Père l'a engendré à sa propre image. Il ne fut pas conçu par le Saint-Esprit. Qui est le père ? C'est le premier de la famille humaine, et quand il prit un tabernacle ce fut engendré par son père dans le ciel, de la même manière que le tabernacle de Caïn, d'Abel et des autres fils et filles de l'union d'Adam et Eve".
Relisez-le, et si vous avez accès au "Journal des Discours", lisez un peu plus loin. Faute de place je ne citerai pas davantage ces paroles blasphématoires de Brigham Young, mais quand vous les lirez, vous comprendrez ce que je veux dire. Pour parler clairement, Brigham Young enseignait que Christ était le fils d'Adam, issu d'une union sexuelle avec Marie.
Maintenant lisez ce que dit la Bible concernant la naissance de notre Sauveur. "Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit". (Matthieu 1 . 20).
Lisez aussi Luc. 1. 35: "L'Ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut le couvrira de son ombre. C'est pourquoi le Saint Enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu".
Il y a encore beaucoup de doctrines et principes de l'Eglise des "Saints des Derniers Jours" qui ne ressemblent pas plus aux doctrines bibliques que le jour ressemble à la nuit, mais je ne puis les examiner toutes ici.
Il y a l'enseignement mormon concernant le Saint-Esprit, la troisième personne de la Divinité. Les mormons croient que Christ s'est marié; si c'était vrai, pourquoi la Bible est-elle muette sur un événement d'une telle importance ?
Et puis il y a l'affreux principe de la polygamie, chose que j'ai toujours déplorée. Si toutes les épouses et les mères dans cette église étaient honnêtes, elles admettraient qu'elles pensent la même chose, et que, si c'était possible, elles seraient ravies de faire disparaître cette abomination. Car le principe de la polygamie demeurerait et serait encore pratiqué si la loi ne l'interdisait pas.
Ensuite il y a l'enseignement erroné selon lequel Dieu avait prédestiné la chute de l'homme. Ne pouvant pas tout résumer en quelques mots, j'attire votre attention sur le véritable récit dans le Livre de la Genèse. Comparez ensuite avec le Livre de Mormons 2 Neph. 2. 22 - 25.
"Et maintenant, voici, si Adam n'avait pas transgressé, il ne serait pas tombé, mais il serait resté dans le jardin d' Eden, et toutes les choses qui ont été créées auraient dû rester dans l'état même où elles se trouvaient après leur création et elles auraient dû demeurer toujours et ne pas avoir de fin. Ils n'auraient pas eu d'enfants ; ils seraient demeurés dans un état d'innocence, sans ressentir de joie car ils ne connaissaient aucune misère, sans faire de bien, car ils ne connaissaient aucun péché. Mais toutes choses ont été faites par la sagesse de celui qui sait tout. Adam tomba pour que les hommes fussent, et les hommes sont pour avoir de la joie".
J'ajoute un mot au sujet d'un autre principe du mormonisme, car c'était un des premiers points de ma religion qui avait suscité des doutes dans mon esprit. Voici la question: Pour recevoir le Saint-Esprit l'imposition des mains est-elle indispensable ?
Voici une affirmation du président, le prophète Charles W. Penrose:
"Après le baptême, ou la naissance d'eau, vient le baptême ou la naissance de l'Esprit. Ce don de Dieu se communique par l'imposition des mains des hommes que Dieu a appelés et autorisés pour faire cette sainte cérémonie".
Maintenant je cite la Parole de Dieu :
"Parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils, lequel crie Abba ! Père !" (Galates 4.6).
"En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l'Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s'est acquis, à la louange de sa gloire" (Ephésiens 1. 13 - 14).
Le Saint-Esprit entra dans les coeurs des disciples à la Pentecôte. (Voir Actes 2) et vint sur Corneille et sa famille (Actes 10) quand ils acceptèrent le Seigneur Jésus. On ne leur fit pas l'imposition des mains. Le Saint-Esprit vient habiter dans le coeur et la vie de chaque personne qui devient enfant de Dieu en acceptant Jésus-Christ, comme son Sauveur personnel. J'en rends témoignage. Je sais que, quand je suis entrée dans l'église mormone à mon baptême et que j'ai reçu l'imposition des mains, l'Esprit n'est certainement pas venu habiter en moi. Je sais que lorsqu'on a imposé les mains à mon fils, aucun changement ne s'est produit dans sa vie. Mais je sais une chose: au moment où j'ai accepté Jésus comme mon Sauveur personnel par la foi en Lui, et que je me suis abandonnée à sa volonté, c'est alors que le Saint-Esprit est venu véritablement dans mon coeur. C'était la plus grande expérience de ma vie. J'ai eu ce jour-là un véritable contact avec Dieu. Je suis née de nouveau pour devenir une nouvelle créature "en Christ". Croyez-moi, c'était exactement comme il a promis : "Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles". (2 Corinthiens 5 .17).
Ah ! si je pouvais seulement vous montrer combien c'est merveilleux de savoir que l'on est sauvé maintenant par la connaissance personnelle du Seigneur Jésus. Si seulement mes faibles efforts pouvaient susciter dans votre coeur le désir de chercher la vérité par vous-même, au lieu d'accepter aveuglément la domination des hommes faillibles.
De tout temps on m'a présenté Joseph Smith, qu'on a exalté jusqu'à la position d'une divinité. Ce n'est pas à moi de le juger, mais, après tout, il n'est pas Dieu. Que de témoignages mettant en relief ses attributs divins, son caractère, la véracité de ses prophéties, etc... ainsi Christ n'a pas la première place dans le témoignage des mormons. C'est Joseph Smith qui occupe cette première place. Pensez-y. C'est lui qui reçoit la louange qui appartient à notre Sauveur; cela ne vous interpelle-t-il pas ?
Extrait du livre "Pourquoi nous avons quitté les mormons" édité par
Citation:
Le Témoignage Evangélique
227 Avenue Colonel Rozanoff
40000 MONT DE MARSAN




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Mar - 17:51 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FAUSSE RELIGIONS et SECTES et LIBRE-PENSER...ETE VOUS EN QUETE DE VERITE? Index du Forum -> . -> MORMON Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Thème Designed by The SoSophpBB Team © 2002
Traduction par : phpBB-fr.com